Protégez votre univers

Nos autres ressources

  • free.drweb.fr — utilitaires gratuits, plugins, widgets
  • av-desk.com — service Internet pour les prestataires de services Dr.Web AV-Desk
  • curenet.drweb.com — l'utilitaire de désinfection réseau Dr.Web CureNet!
Fermer

Bibliothèque
Ma bibliothèque

+ Ajouter à la bibliothèque

Contacter-nous !
Support 24/24 | Rules regarding submitting

Nous téléphoner

0 825 300 230

Forum

Vos requêtes

  • Toutes : -
  • Non clôturées : -
  • Dernière : le -

Nous téléphoner

0 825 300 230

Profil

Retour aux actualités

Une nouvelle vague de Trojan.Winlock a été détectée au mois de mai 2010

Le 20 mai 2010

Doctor Web attire l’attention des internautes sur une montée en flèche de nouvelles modifications des trojans déjà connus appartenant à la famille Trojan.Winlock, qui bloquent Windows et réclament l’envoi de SMS payants pour recevoir en échange le code de déblocage. Cette nouvelle vague de Trojan.Winlock s’est déclenchée le 8 mai, le nombre de détections de ce trojan par le serveur statistique de Doctor Web ayant augmenté de 110 % ce jour-là, par rapport aux données quotidiennes du mois précédent.

Parmi les nouvelles modifications du Trojan.Winlock, devenues des catalyseurs de cette progression, les Trojan.Winlock.1678 et leurs modifications ne demandent plus l’envoi de SMS payants, mais proposent à leurs victimes d’effectuer un transfert d’argent via d’autres systèmes de paiement.

Ils se diffusent par des voies différentes en utilisant les vulnérabilités de Windows et des navigateurs, via des sites malicieux, des exploits iframe et les botnets.

Il est à noter que les premières modifications de Trojan.Winlock apparues il y a 3 ans ne représentaient pas un grand danger à l’époque. A partir de novembre 2009, le nombre de trojans de cette famille s’est accru. Les auteurs des virus exigeaient de plus en plus d’argent, entre 300 et 600 roubles, pour ôter les fenêtres pop-up qui s’imposaient par-dessus toutes les autres fenêtres, rendant tout travail sur l’ordinateur impossible. De plus, les Chevaux de Troie ne disparaissaient plus automatiquement du système et empêchaient le lancement de certains logiciels dans le système contaminé. Le point culminant de diffusion des Trojan.Winlock, comme nous l’avions annoncé, a été au mois de janvier 2010. A cette période, le nombre de victimes des bloqueurs de Windows en Russie avait atteint plusieurs millions.

Après avoir constaté une chute de la vague des Trojans.Winlock, nous avons espéré que l’épidémie soit terminée. Mais ce mois de mai a montré le contraire.

Nous alertons les internautes contre tout envoi d’argent aux pirates. Si votre ordinateur est déjà contaminé par le Trojan.Winlock, vous pouvez obtenir le code de déblocage sur la page dédiée du site de Doctor Web. Pour éviter la contamination, votre ordinateur doit être protégé par un antivirus légal qui assure des mises à jour régulières des bases virales et des composants.

Votre avis nous intéresse

Chaque commentaire = 1 Dr.Webonus ! Pour poser une question sur une news aux administrateurs du site, mettez @admin au début de votre commentaire. Si vous postez une question à l'attention de l'auteur d'un commentaire, mettez le symbole @.avant son nom.


Other comments

Editeur russe des solutions antivirus Dr.Web

Expérience dans le développement depuis 1992

Les internautes dans plus de 200 pays utilisent Dr.Web

L'antivirus est fourni en tant que service depuis 2007

Support 24/24

© Doctor Web
2003 — 2019

Doctor Web - éditeur russe des solutions antivirus Dr.Web. Doctor Web développe les produits Dr.Web depuis 1992.

333b, Avenue de Colmar, 67100 Strasbourg